Sport / Mondial 2018 - France: Mbappé, la naissance d'une nouvelle icône ?
0
 

Écouter

Mondial 2018 - France: Mbappé, la naissance d'une nouvelle icône ?

AFP | Lu 1856 fois | Publié Il y a 6 jour(s)

L'adoubement de la légende Pelé, son portrait projeté sur les Champs-Elysées, et une incroyable précocité déjà sacrée: Kylian Mbappé, champion du monde avant même d'avoir 20 ans, s'est offert un avenir radieux sur le plan marketing et sportif, même si son présent est déjà doré.

"Zidane président": 20 ans après le message mythique qui accompagnait le portrait de Zinédine Zidane illuminant seul l'Arc de Triomphe, le nouveau prodige de l'équipe de France n'a pas eu droit au même traitement de faveur de la part du sponsor principal des Bleus, qui a simplement projeté le visage, le nom et la ville d'origine des 23 champions du monde français.

Mais d'autres ne se sont pas gênés pour dresser un parallèle et surfer sur l'euphorie du nouveau titre mondial, à l'image de la marque de Tximista Lizarazu -- le fils du champion du monde 1998 Bixente --, qui a déjà lancé des t-shirts brodées du prénom du dernier buteur français de la finale remportée contre la Croatie (4-2) dimanche, imaginant lui aussi un destin de futur monarque de la République.

Depuis son incroyable chevauchée à 32,4 km/h et son doublé contre l'Argentine de Lionel Messi (4-3) en huitièmes, la renommée du prince de Bondy a dépassé les frontières françaises et européennes, où il brille déjà depuis un peu plus de deux ans. 

Son sourire à la Une des plus grands quotidiens de la planète, des comparaisons flatteuses avec les plus grands joueurs de l'histoire, et même un édito du prestigieux New Yorker, ébouriffé par ce jeune homme si "rapide": assiste-t-on à l'acte de naissance d'une nouvelle icône française au rayonnement mondial ? 

- Marque globale -

S'il a lancé en ce sens juste avant le début du Mondial son site personnel bâti autour de ses initiales "KM", à la manière de Cristiano Ronaldo et de sa désormais lucrative marque "CR7", Mbappé n'a pour l'instant qu'un seul sponsor à ses côtés: Nike.

L'équipementier américain qui pensait surtout s'appuyer sur lui pour développer le stratégique marché français a très vite compris qu'il constitue désormais un atout de choix pour promouvoir ses produits au niveau global. Car au moment où Ronaldo (Portugal) et Neymar (Brésil), ses deux ambassadeurs stars, ont globalement déçu durant la compétition, la lumière est principalement venue du N.10 français.

Mbappé "est clairement électrisant en tant que joueur, excitant à voir jouer. Il se connecte personnellement et émotionnellement avec nos jeunes consommateurs de football. Nous avons déjà commencé à le +commercialiser+ plus largement" dans le monde, avait confié à l'AFP Elliott Hill, responsable de la division en charge des clients et des marchés pour Nike, à la veille du deuxième sacre de l'histoire des Bleus.

De là à devenir à terme aussi important pour la marque à la virgule que "CR7" et "Ney", qui touchent rien que sur le réseau social Instagram respectivement 135 et 100 millions de "followers" contre seulement... 13,5 M pour Mbappé ?

"Il a certainement le potentiel, le charisme, la qualité de jeu. Je pense que le temps le dira, mais nous sommes vraiment fiers d'être associés à Mbappé et de notre relation avec lui", avait répondu le dirigeant de Nike.

- Le nouveau Pelé ? - 

Sur le toit du monde à seulement 19 ans, le moment est-il venu pour lui d'élargir son portefeuille de partenaires pour tenter de rattraper les superstars de son sport ? "Mbappé peut (...) travailler la presse en allant chercher des publications extra-sportives comme Vogue ou GQ monde... Et pourquoi pas être ensuite l'égérie d'une grande marque de montres ou de cosmétiques", expliquait à l'AFP Frank Hocquemiller, responsable d'une agence spécialisée en management de droit d'image de célébrités.

Mais pour rester en tête des requêtes mondiales sur le moteur de recherche Google, comme ce fut le cas lors de la finale du Mondial-2018, "Kyky" connaît la recette: ne pas se contenter de son statut de deuxième plus jeune buteur en finale de Coupe de monde, mais maintenir un niveau de performance aussi ébouriffant sur la durée que Ronaldo et Messi.

L'adoubement de la légende Pelé peut servir d'encouragement. "Si Kylian continue d'égaler mes records comme ça, je vais devoir rechausser mes crampons...", a écrit sur Twitter le mythique N.10 de la Seleçao, trois fois champion du monde (1958, 1962, 1970). "Le Roi restera toujours le roi", a répondu Mbappé, avec humilité.

Que faire pour un jour prétendre un jour à la couronne ? "Pour moi, il n'est pas encore un buteur prolifique. Il a encore pleins de choses à prouver, notamment au niveau de son club, il doit améliorer son ratio matches/but, et devenir encore plus influents dans le jeu", souligne auprès de l'AFP l'ancien buteur des Pays-Bas Pierre van Hooijdonk.

"Ce n'est que le début. Ce n'est pas la fin, j'ai l'intention d'aller plus loin, aller jusqu'où mon potentiel me le permet et où les limites le permettent", a prévenu le N.10 français après la conquête du titre suprême, dimanche. Ca promet !

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également