Autonomisation de la Femme du milieu rural, la Directrice Exécutive d’ONU Femmes à Abidjan
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Dernier Conseil des Ministres de l'année prévu le mercredi 20 décembre 2017 à Yamoussoukro. – 15-12-2017
  • Le Président Alassane OUATTARA quitte Abidjan ce vendredi pour Abuja en vue de prendre part au Sommet de la Cedeao. – 15-12-2017
  • Le Président Alassane Ouattara va procéder vendredi, à l’inauguration du CHU d’Angré ( Cocody -Abidjan) – 14-12-2017
  • La Cedeao examinera l'adhésion du Maroc début 2018 (Source gouvernementale) – 14-12-2017
  • Sénégal : Le procès du maire de Dakar renvoyé dès l'ouverture au 3 janvier 2018. – 14-12-2017
Autonomisation de la Femme du milieu rural, la Directrice Exécutive d’ONU Femmes à Abidjan

Autonomisation de la Femme du milieu rural, la Directrice Exécutive d’ONU Femmes à Abidjan

Ministère | Lu 397 fois | Publié Il y a 18 jour(s)

Arrivée en visite officielle en terre d’eburnie, dans la soirée du dimanche et relativement au lancement des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, la Secrétaire executive d’ONU femmes était en visite ce matin dans la région du Tchologo.

Au programme,  visite de l’IFEF et rencontre d’une coopérative dans le domaine du karité qui a bénéficié du projet ONU femmes. Pour la circonstance,   la Directrice Exécutive de ONU-femmes, Mme Mlambo-Ngcuka était accompagnée de la Ministre ivoirienne de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité, et de l’ambassadeur du Japon.

A l’IFEF où elle a pu voir les actions menées par le gouvernement pour l’insertion des femmes dans le tissu social, donc parvenir à leur autonomisation économique, la responsable d’ONU femme, a pu apprécier le processus d’intégration des filles et femmes dans le centre, la durée de la formation, les défis qui sont les leurs ainsi que les attentes des dirigeants dudit centre. Pour elle en effet, cette initiative  du centre mérite d’être  soutenue car elle arrache des couches vulnérables (femmes et filles) à l’étau de la pauvreté, en leur permettant un métier et en leur pourvoyant une source de revenue certaine.

Apres l’IFEF, la délégation en compagnie des autorités locales s’est rendue à Natio Kobadara en visite de la coopérative des femmes de la filière karité.

Véritable prétexte pour toucher du doigt les réalités des agricultrices qui déjà bénéficient d’un appui du projet ONU femmes,  cette seconde visite  aura aussi permis à la Directrice exécutive de rassurer les bénéficiaires du financement. « Vous  demeurez et restez une priorité pour l’organisation. « Au-delà des moyens mis à votre disposition, a soutenu la directrice exécutive, nous vous apporterons d’autres soutiens en collaboration avec la république du Japon, pour améliorer et transformer le karité mais aussi les autres céréales. » Et la directrice de rajouter que « la filière karité peut, si les femmes sont convenablement appuyée, peut devenir ce qu’est le cacao, pour la Cote d’Ivoire »

la Directrice exécutive de réaffirmer ses engagements pour la cause des femmes en milieu rurale  au cours de la cérémonie officielle qui a suivi, avant d’inviter toutes les femmes à se féliciter pour le travail abattu. 

« Les femmes en milieu rural, sont  plus eu nombreuses à travailler la terre et  plus nombreuses à ne pas avoir de terre et plus nombreuses à ne pas bénéficier des fruits de leur travail.» Faisant usage de cette image, la directrice a invité les hommes à davantage d’implication pour rendre la femme en milieu rural propriétaire de terres en les interpellant en ces termes « messieurs, donnez des terres aux femmes ».

 Abordant la question de la pauvreté en milieu rural, la directrice  révélé que « Les femmes qui sont pauvres dans les pays en développement, le sont parce qu’elles ne sont mariées trop jeunes.» la formation, des lors apparait pour elle, comme est un remède contre  la pauvreté. C’est fort de quoi, elle a invité toute la population et les femmes en particulier à prendre l’engagement de « laisser nos enfants le plus longtemps à l’école, pour qu’elles ne soient pas mères quand elles sont encore des enfants et qu’elles n’aient pas à prendre soin d’enfants quand elles  le sont-elles même ».

Rappelons que toutes ces initiatives de ONU femmes viennent en appui à la politique d’autonomisation des femmes, que le gouvernement ivoirien a entamé travers  le ministère de la femme, Ministre ivoirienne de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité. Une politique qui selon la directrice executive devrait aboutir à la réforme des IFEF, comme l’a soutenue, la ministre  Mariatou KONE.  

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également