La Côte d'Ivoire doit continuer de servir de modèle de stabilité selon l'ONU, l'UA et la CEDEAO
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Un sommet à Paris ce mercredi pour accélérer la mise en oeuvre de la nouvelle force conjointe G5 Sahel. – 13-12-2017
  • Ecobank Côte d’Ivoire (Groupe Ecobank), désormais cotée à la Bourse régionale de la zone UEMOA (BRVM) – 13-12-2017
  • Santé : Fermeture pour travaux de réhabilitation du Service des Urgences du CHU de Yopougon (Abidjan) du 14 au 23 décembre 2017 (Direction). – 13-12-2017
  • La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz après 2019. – 12-12-2017
  • La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz après 2019. – 12-12-2017
La Côte d'Ivoire doit continuer de servir de modèle de stabilité selon l'ONU, l'UA et la CEDEAO

La Côte d'Ivoire doit continuer de servir de modèle de stabilité selon l'ONU, l'UA et la CEDEAO

APA | Lu 32 fois | Publié Vendredi 19 MAI 2017

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union africaine (UA) et les Nations Unies, ont déclaré mercredi, suite à leur mission conjointe à Abidjan, que « la Côte d'Ivoire est un pays majeur de la région qui doit continuer à servir de modèle de stabilité et de développement économique ».

A propos des récentes mutineries qui ont touché plusieurs zones militaires de Côte d'Ivoire, les trois organisations ont fait part de leur "inquiétude quant à l'usage de la violence et réitèrent leur attachement au recours exclusif au dialogue et aux voix légales pour résoudre les différends », indique un communiqué de l’ONU parvenu à APA.

Se félicitant de la solution négociée entre l'Etat ivoirien et les mutins, la mission conjointe fait remarquer que cette situation menaçait « d'aggraver les tensions sociales et de ternir l'image de la relance économique réussie de la Côte d'Ivoire ».

La mission conjointe indique avoir rencontré le Président Alassane Ouattara à qui elle a « manifesté tout son soutien ainsi qu'au gouvernement et au peuple ivoirien dans ces moments difficiles traversés par le pays ».

La CEDEAO, l'UA et l'ONU soulignent la nécessité de toujours privilégier « le chemin de la paix pour faire face à de telles tensions qui pourraient compromettre les fondements de l'expansion économique et l'émergence de la Côte d'Ivoire ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également