Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 16-10-2017 - La Tour Eiffel éteinte en hommage aux victimes de Mogadiscio
  • 16-10-2017 - Irak: des milliers d'habitants fuient la ville de Kirkouk (AFP)
  • 15-10-2017 - Côte d’Ivoire: Le lycée moderne d’Alépé ne dispose pas de professeur d’Allemand
  • 15-10-2017 - Côte d’Ivoire: Des élèves installés dans des maisons précaires à Grand Lahou
  • 15-10-2017 - Côte d’Ivoire: Une centaine de malades opérés de la cataracte à Abengourou
economie
Côte d’Ivoire : Des experts partagent leurs expériences sur la nécessité d’un conseiller financier
Didier N'Doli | didier.ndoli@rti.ci | Lu 4 fois | 13-10-2017
Côte d’Ivoire : Des experts partagent leurs expériences sur la nécessité d’un conseiller financier


Besoin d’un conseiller financier vers qui me tourner ? C’est cette problématique qui a été abordé Jeudi à Abidjan par trois experts venus partager leurs expériences à l’occasion des Matins Cofina.

Invités pour la 2è édition des Matins Cofina, Joseph Yapo MANCAMBOU, Maréma Bao Koné, Charles Kandé Kakou, à la fois directeur général de la Loyale vie, directeur général adjoint de Cofina et Directeur général d’ETEL-CI, ont durant deux heures partager leurs expériences sur les besoins de tout un chacun dans un environnement financier.

Ces experts ont situé les responsabilités et objectifs d’un assureur, un banquier et montrer leur possibilité dans l’accompagnement d’un citoyen, d’une entreprise morale dans un écosystème financier ivoirien.

Pour Joseph Yapo MANCAMBOU, ‘’il y a dans notre métier une corrélation entre le banquier et l’assureur. Un conseiller est quelqu’un qui va prévenir, ouvrir des horizons et vous aider à faire des choix’’

‘’Pour qu’une économie soit forte, il faut une Economie domestique soutenue par une épargne domestique. Nous soutenons l’épargne domestique’’, ajoute-t-il en insistant sur le fait que la digitalisation va permettre de renforcer le lien avec la clientèle.

‘’Le conseiller financier n’est pas seulement là pour ceux qui ont de l’argent. Ils sont là pour que les activités des personnes et des entreprises soient pérennisées’’, insiste Marèma Bao Koné.

Le téléphone et la digitalisation sont de gros défis qui permettront de rendre accessible la banque aux clients.

Il faille vulgariser ce métier car il est accessible à tous pour orienter le client et faire le suivi, ajoute-t-elle.

Un pays qui n’a pas de Petites et moyenne Entreprises ne peut pas faire de developpement - Joseph Yapo MANCAMBOU

Charles Kandé Kakou, a quant à lui montrer à travers son expérience d’entrepreneur que les banques, les mesofinances sont prêts et disposés à accompagner les citoyens.

Cette plateforme d’échanges et de partage d’expérience ont aussi accueilli divers invités dont des entrepreneurs, experts, investisseurs ivoiriens et internationaux.

Il faut noter qu’en Côte d’Ivoire, le nombre des petites et moyennes entreprises en Côte d'Ivoire est passé de 26.000 identifiées en 2004 à 30.000 en 2013 et plus de 50 000 en 2016. 

D'autres articles de la même catégorie | economie
Agenda
Voir +
© 2017 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés