Ouattara promet «davantage de croissance », dans trois ans, avant la fin de son mandat
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Le Président Alassane Ouattara va procéder vendredi, à l’inauguration du CHU d’Angré ( Cocody -Abidjan) – 14-12-2017
  • La Cedeao examinera l'adhésion du Maroc début 2018 (Source gouvernementale) – 14-12-2017
  • Sénégal : Le procès du maire de Dakar renvoyé dès l'ouverture au 3 janvier 2018. – 14-12-2017
  • 4 blessés dans le crash d'un hélicoptère ce jeudi dans la zone de l'aéroport d'Abidjan. – 14-12-2017
  • Crash d'un hélicoptère dans la zone de l'aéroport de Port-Bouët à #Abidjan (Sapeurs pompiers) – 14-12-2017
Ouattara promet «davantage de croissance », dans trois ans, avant la fin de son mandat

Ouattara promet «davantage de croissance », dans trois ans, avant la fin de son mandat

APA | Lu 44 fois | Publié Mardi 08 AOUT 2017

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a promis dimanche «davantage de croissance » dans les trois années à venir, avant la fin de son mandat, dans son traditionnel discours, à l’occasion du 57ème anniversaire de l’indépendance du pays.

« La Côte d’Ivoire est un grand pays qui a su aujourd’hui se relever après les graves crises qu’il a traversé. En cela je veux rassurer chaque Ivoirien que tous les voyants dans notre pays sont au vert (…) Faites-moi confiance, les trois années à venir seront caractérisées par plus d’actions, davantage de croissance et de mieux-être pour tous », a dit M. Ouattara.

 

Il a assuré qu’un nouveau cadre institutionnel est en cours avec la nouvelle Constitution et une nouvelle dynamique a été engagée. L’Etat compte dans cet élan « accélérer les réformes » pour la transformation des produits agricoles, la stabilisation des revenus des paysans et la création d’emplois pour la jeunesse.

La Côte d’Ivoire qui ambitionne d’être un pays émergent en 2020, veut s’appuyer en partie sur le secteur privé afin de jouer un rôle moteur dans la croissance économique du pays, tout en relançant l’investissement et la consommation. Dans son Programme national de développement (Pnd 2016-2020) d’un montant de 30 000 milliards Fcfa, l’Etat a consacré « 65,5% » au secteur privé.

Bien que les perspectives économiques restent « favorables », le pays reste vulnérable aux chocs extérieurs et apparaît exposé à un risque d’instabilité sociale et politique suite aux revendications des militaires, en janvier puis en mai, et d’une partie des agents de la Fonction publique, indique le dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique du pays.

La Banque mondiale prévoit une croissance du Produit intérieur brut de 7% en 2017 qui devrait ensuite s’établir autour de 6,5 en 2018-2019.

L’Etat ivoirien envisage de poursuivre ses investissements dans les services sociaux de base que sont l’éducation et la santé pour le bien-être des populations les plus vulnérables, ainsi que dans les infrastructures routières, l’électricité et l’eau potable pour améliorer les conditions de vie des Ivoiriens et la compétitivité de l’économie. 

M. Ouattara a promis lutter contre la corruption à tous les niveaux et de traduire en justice ceux qui détourneront les deniers publics. Pour garantir une attractivité de l’économie, le chef de l’État ivoirien s’est montré déterminé à imposer la discipline au sein de l’armée.

Il a par ailleurs demandé aux forces de sécurité de « redoubler d’efforts pour éradiquer les braquages et le racket ».

La Côte d’Ivoire compte s’affirmer sur le plan diplomatique. Le prochain Sommet de l’Union Africaine et de l’Union européenne est prévu à Abidjan en novembre et verra la participation de plus de 80 pays. Cet événement devrait contribuer au rayonnement du pays.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également