Côte d'Ivoire/ FEMUA 8: ''Le village d'Anoumabo est un mini pays CEDEAO'' (Chef coutumier)
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire/ FEMUA 8: ''Le village d'Anoumabo est un mini pays CEDEAO'' (Chef coutumier)

Côte d'Ivoire/ FEMUA 8: ''Le village d'Anoumabo est un mini pays CEDEAO'' (Chef coutumier)

Didier N'Doli | didier.ndoli@rti.ci | Lu 211 fois | Publié

''Anoumabo, petit village de la commune de Marcory est aujourd'hui un grand lieu, mais aussi un mini pays CEDEAO'', a déclaré fièrement Nicodème Kanga, chef du village d'Anoumabo devant la presse nationale et internationale à la cérémonie de l'ouverture officielle de la 8è édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA), jeudi 23 Avril 2015 à Marcory-Abidjan.

Cette 8è édition est marquée par les 40 ans de la CEDEAO et les 10 ans du sponsor leader du festival.

Anoumabo détient sur son sol en plus des 4000 ivoiriens, les populations du Togo, du Bénin, du Ghana, de Mali et de bien d'autres populations des pays de la CEDEAO. Ce qui fait de ce village un univers stable pour abriter le festival des musique urbaines d'Anoumabo sur le thème de l'intégration et du rapprochement des peuples", indique Nicodème Kanga, chef du village d'Anoumabo.

Pour cette édition colorée de cohésion sociale, 13 artistes sont attendus dont 9 artistes venus de 7 pays d’Afrique.

Fally Ipupa (RDC), Bracket (Nigeria), Freshlyground (Afrique du Sud), Joel Sebunjo (Ouganda), Philip Monteiro (Cap Vert), Habib Koïté (Mali), Smarty (Burkina Faso) et les artistes Bailly Spinto, Antoinette Konan, Ras Goody Brown et Zouglou Makers pour la Côte d’Ivoire. Zaho et Meta and Cornerstones représenteront respectivement la France et les Etats-Unis.

Les différents artistes auront des double prestations cette année qui verra le FEMUA s'offir aussi à la commune de Marcory.

Le FEMUA 8, c'est aussi une côté social et sportif avec un tournoi de la CEDEAO qui devrait voir la participation de 15 équipes des états membres et un cross populaire avec plus de 7000 participants. Le départ du cross sera donné à Anoumabo et l'arrivée prévue à Koumassi.

Au plan social, cette année, en partenariat avec le conseil café-cacao, c'est une école de six classes qui sera construite (dont la première pierre symbolique a été faite jeudi en présence de Kandia Camara , ministre ivoirienne de l'éducation nationale) dans l'ouest du pays précisement à Bangolo, zone la plus touchée pendant la crise post-électorale.

Cette cérémonie officielle a vu la participation du président de la commission de la CEDEAO, parain du festival, du représentant du président de l'assemblée nationale de Côte d'Ivoire, de la directrice du programme nationale de cohésion sociale, Pr Koné Mariatou, du maire de la commune de Marcory et de la commune de Koumassi, et du minsitre ivoirien de la culture.

Suivez tout le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo et les plus grands instants en direct sur la Web TV de la RTI

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

La Direction de Air France prévoit d'assurer «près de 75%» des vols mardi

Yémen: un raid aérien fait au moins 20 morts lors d'un mariage (secouristes)

Cameroun : Le convoi d'un gouverneur attaqué en zone anglophone

Côte d’Ivoire : Les militants de la commune de San Pedro approuvent Bédié dans sa démarche du Parti unifié RHDP

Côte d'Ivoire : Une religieuse meurt dans un accident de la route à M’Bahiakro