Athlétisme: l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou terme Vice-championne du monde sur 200m
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Un sommet à Paris ce mercredi pour accélérer la mise en oeuvre de la nouvelle force conjointe G5 Sahel. – 13-12-2017
  • Ecobank Côte d’Ivoire (Groupe Ecobank), désormais cotée à la Bourse régionale de la zone UEMOA (BRVM) – 13-12-2017
  • Santé : Fermeture pour travaux de réhabilitation du Service des Urgences du CHU de Yopougon (Abidjan) du 14 au 23 décembre 2017 (Direction). – 13-12-2017
  • La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz après 2019. – 12-12-2017
  • La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz après 2019. – 12-12-2017
Athlétisme: l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou terme Vice-championne du monde sur 200m

Athlétisme: l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou terme Vice-championne du monde sur 200m

APA | Lu 96 fois | Publié Samedi 12 AOUT 2017

La sprinteuse ivoirienne Marie-Josée Ta Lou a remporté la médaille d’argent du 200m des mondiaux d’athlétisme, à l’issue d’une finale épique qu’elle a menée, vendredi soir, à Londres (Grande Bretagne) contre la tenante du titre Dafne Schippers.

L’ivoirienne est arrivée 2è en 22’’08, soit à 3 centièmes de la double tenante du titre, la néerlandaise Dafne Schippers (1ère avec un chrono de 22’’05). La médaille de bronze de cette ultime course du 200m est revenue à Shaunae Miller-Uibo du Bahamas qui a réalisé un temps de 22’’15.

 

Avec cette victoire, Marie-Josée Ta Lou signe un doublé à cette 16è édition des championnats du monde d’athlétisme qui refermera ses portes, dimanche. Dimanche dernier, l’ivoirienne avait remporté la médaille d’argent à la finale du 100m, devant Dafne Schippers et la jamaïcaine Elaine Thompson (double championne olympique sur 100 et 200m).

Ce chrono de 22’’08, permet à Ta Lou d’améliorer son ancien record de Côte d’Ivoire (22’’16) de 8 centièmes, manquant par la même occasion d’égaler le record d’Afrique du 200m (22’’07) détenu depuis 21 ans (14 aout 1996) par la Nigériane Mary Onyali.

‘’En début de course je pensais que c’était un peu juste après je la rattrape (Schippers) jusqu’en fin de course. Mon départ a été catastrophique c’est pour cela que j’ai fini à cette place’’, a déclaré à la fin de sa course, la double vice-championne du monde, Marie-Josée Ta Lou.

‘’Moi j’ai commencé l’entraînement en janvier et j’ai stoppé en février parce que j’étais blessée et je me rappelle quand j’ai été obligée d’appeler mon coach pour lui dire que je voulais arrêter ma saison. Je ne pensais pas être à ce niveau jusqu’à cette compétition. C’est une grâce et je ne peux que remercier Dieu et tous ceux qui m’ont soutenu. Et là c’est une belle revanche sur Rio’’, a-t-elle conclu.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également