Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 19-09-2017 - Santé/ Lutte contre le SIDA : La France revoit sa contribution à la hausse
  • 19-09-2017 - La société civile appelle au changement de mentalité pour l’atteinte des ODD
  • 19-09-2017 - Economie : Une mission de FMI en Côte d’Ivoire
  • 19-09-2017 - Culture : Miss Côte d’Ivoire 2017 reçoit son véhicule
  • 19-09-2017 - RD Congo : L’opposition demande une transition sans Kabila
Politique
Crise post-électorale : Alassane Ouattara raconte ses ‘’4 mois de réclusion’’ au Golf hôtel
APA | Lu 104 fois | 11-09-2017
Crise post-électorale : Alassane Ouattara raconte ses ‘’4 mois de réclusion’’ au Golf hôtel


Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara est revenu, dimanche, sur ses ‘’ quatre mois de réclusion’’ à l’hôtel du Golf en compagnie de son ‘’aîné’’ Henri Konan Bédié, lors de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011.

Rappelant la victoire à l’élection présidentielle 2010 ‘’après plusieurs reports, Alassane Ouattara a souligné que ‘’beaucoup oublient que le 4 décembre 2010, j’ai fait ma prestation de serment par écrit à partir de l’hôtel du Golf où nous avons été cloitrés pendant 4 mois et demi’’.

‘’ (…) pendant ces quatre mois et demi, plusieurs jours, nous n’avions pas d’eau chaude à l’hôtel. Moi ça m’arrangeait parce que je prends de l’eau froide pour me doucher tous les matins’’, a précisé M. Ouattara.

 

 

Cependant, a-t-il poursuivi, beaucoup en ont souffert car, ‘’il y a des jours, nous n’avions même pas de nourriture parce que les voies étaient rendues inaccessibles’’.

‘’C’est par hélicoptère qu’on nous envoyait à manger pendant quatre mois et demi avec des orgues de Staline qui visaient l’hôtel du Golf, des tirs quelque fois qui ont failli nous atteindre’’, s’est souvenu le chef de l’Etat.

Il a, également, rappelé que pendant ces moments ‘’difficiles’’, son aîné, le président Henri Konan Bédié était dans la chambre ‘’d’en face’’.

‘’Nous étions sur le même palier, Henriette Bédié, Dominique Ouattara et moi-même. Nos suites étaient face-à-face. Et plus d’une fois j’ai dit à mon aîné, mais doyen, avec cette situation, je peux demander à l’armée française de vous transporter à Daoukro où vous pouvez être mieux en sécurité. Il m’a dit non Alassane, je reste avec toi’’, a encore rappelé Alassane Ouattara.

D’où cette mise en garde à tous ceux qui, selon lui, se font des illusions : ‘’Bédié et moi, nous sommes ensemble’’.

‘’Donc, que les uns et les autres arrêtent de se faire des illusions. Nous savons ce que nous avons vécu et nous savons aussi que les incompréhensions que nous  avons eues ont eu des résultats catastrophiques pour notre pays. Donc il n’y aura pas de problème entre le président Henri Konan Bédié et moi’’, a insisté M. Ouattara à la clôture du 3è Congrès ordinaire de son parti.

D'autres articles de la même catégorie | Politique
Agenda
Voir +
© 2017 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés