Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 17-08-2017 - Attentat à Barcelone: un mort, 32 blessés dont 10 graves (police) #AFP
  • 17-08-2017 - Côte d’Ivoire:L’ONG Technoserve mesure l’impact de ses formations sur le monde paysan
  • 17-08-2017 - Démarrage vendredi de l’Afrobasket féminin 2017 au Mali
  • 17-08-2017 - Belgique: Salah Abdeslam renvoyé en procès pour des tirs sur des policiers (parquet)
  • 15-08-2017 - Football: Tafiré remporte le tournoi régional de l’unité dans le Hambol
Interviews
CIEA 2017: ''L'Afrique rencontre l'Afrique pour pouvoir échanger sur les pratiques en matière d'émergence'' - Kaba Nialé
Africa-emergence.com | Lu 0 fois | 25-03-2017



En prélude à la tenue prochaine de la deuxième édition de la conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique qui se tiendra du 28 au 30 mars 2017, les autorités ivoiriennes s’organisent pour le succès total de cet évènement de haut niveau. Ainsi, Madame Nialé KABA, Ministre du Plan et du Développement à la faveur d’une interview, donne les précisions de cette grande rencontre africaine.

Mme la Ministre, quel bilan et enseignements peut-on tirer de la première édition de la CIEA au moment où l’on aborde le dernier virage pour la deuxième édition ?

La Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) est conçue comme une plateforme d’échanges pour stimuler le débat sur les conditions d’émergence des Etats africains à la lumière des dynamiques de transformations structurelles dans les pays émergents. L’édition de 2015 a été une occasion pour les pays candidats à l’émergence de tirer les leçons des meilleures pratiques pour améliorer leurs politiques et stratégies opérationnelles, accélérer la croissance de leurs économies et assurer le bien-être de leurs populations.

Qu’en est-il des recommandations qui ont été formulées à la fin des travaux de 2015 ?

La CIEA 2015 a été sanctionnée par une déclaration qui a recommandé entre autres, la mise sur pied d’un centre de veille stratégique, l’organisation tous les deux ans d’un forum sur les bonnes pratiques en matière d’émergence et, la mise en place d’un comité de haut niveau pour assurer le suivi politique de ladite Déclaration et la création d’un Secrétariat Exécutif Régional.

Sous quels auspices le Gouvernement ivoirien place cette deuxième édition ?

Au terme de la CIEA 2017, le Gouvernement pourra se réjouir des acquis, notamment une meilleure connaissance des dynamiques d’émergence en cours dans certains pays africains. Egalement ce sera l’occasion de s’imprégner d’une meilleure compréhension des goulots d’étranglement qui freinent la mise en oeuvre des plans d’émergence, y compris les aspects liés au financement (options et risques). La Conférence méthodes et procédures pour moderniser les administrations publiques avec comme perspective la mise en place d’une plateforme de partage des bonnes pratiques en matière de mise en oeuvre des plans d’émergence, une meilleure productivité et de compétitivité dans les principaux secteurs et la présentation d’options pratiques pour accélérer l’industrialisation de l’Afrique et créer des emplois pour les jeunes.

Quels sont les principaux thèmes qui seront abordés durant ces trois jours ?

Durant ces 3 jours, les experts vont partager leurs visions et expériences en matière d’émergence. Au programme, nous aurons une plénière de haut niveau sur le thème : Quelle vision pour l’émergence de l’Afrique, deux sessions plénières sur la gouvernance des institutions publiques et sur la transformation structurelle, inclusive et durable. Egalement sept (7) sessions parallèles. Elles porteront sur la planification, la mise en oeuvre et suivi & Evaluation de l’émergence, la condition de mise en oeuvre des plans d’émergence qui va analyser le rôle des acteurs que sont l’Etat, les citoyens et le secteur privé et la planification et financement des infrastructures pour l’émergence. En ce qui concerne la transformation structurelle, inclusive et durable, les sessions porteront sur l’industrialisation des économies africaines et la création d’emplois, l’émergence et l’urbanisation pour passer au peigne fin le rôle des infrastructures, le développement de l’entreprise et de l’entrepreneuriat ainsi que le développement du capital humain.

Quels sont les personnalités ou les chefs d’Etat attendus ?

Nous attendons 58 pays issus d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Cinq chefs d’Etat sont invités. Il s’agit des Présidents d’Ethiopie, du Kenya, du Sénégal, de la Guinée Equatoriale et du Rwanda.

Quelles sont les grands axes et les objectifs de cette édition ?

L’objectif général de la CIEA 2017 est d’approfondir le débat sur la problématique de la mise en oeuvre des plans d’émergence de l’Afrique à la lumière des expériences menées en Afrique et ailleurs dans le monde. De sur les bonnes pratiques africaines en matière de mise en oeuvre des plans d’émergence sous les angles institutionnel, économique et social, de partager les outils et méthodes de mise en oeuvre pour accélérer la transformation structurelle et l’industrialiation afin de créer des emplois pour les jeunes. La deuxième édition de la CIEA permettra d’entamer un processus d’apprentissage par les pairs à travers l’analyse de cas de pays africains engagés dans le processus d’émergence et de commencer à développer un réseau d’échanges et de travail entre les structures chargées de la coordination et du suivi de la mise en oeuvre des plans d’émergence. Par ailleurs, cette rencontre permettra d’avoir une compréhension commune des indicateurs d’évaluation (tel que l’indice d’émergence développé par le Groupe Performance) du succès de la mise en oeuvre des plans d’émergence.

Cette rencontre bénéfice-t-elle de l’appui des partenaires au développement ?

Pour la réussite de cet important évènement, le Gouvernement ivoirien est accompagné par le PNUD avec l’appui de la Banque Africaine de Développement, de la Banque Mondiale et d’autres partenaires comme JICA qui pourraient nous rejoindre.

Qui prend part à cette deuxième édition de la CIEA?

Peuvent participer à la CIEA 2017, les institutions de recherche, de développement, les experts venant de tous les pays du monde, le secteur privé.
Il n’y a pas de discrimination. Cette rencontre se veut inclusive.

L’une des recommandations de la première édition était l’institutionnalisation de la Conférence ? Qu’en sera-t-il après cette deuxième édition ? Abidjan continuera-t-elle toujours d’abriter ces travaux ?

La CIEA sera institutionnalisée cette année avec la mise en place d’un Secrétariat Permanent basé à Abidjan. C’est un évènement qui se déroulera chaque 2 ans. La rotation en est le principe et le prochain pays sera formellement désigné pendant la CIEA 2017.

Quels sont les dispositions pratiques à prendre pour participer à la CIEA 2017 ?

Pour participer à la CIEA 2017, il faut se rendre sur le site officiel de l’évènement www.africa-emergence.com pour s’inscrire obligatoirement en ligne. Les participants y trouveront la liste des hôtels et les informations sur la procédure d’obtention de visa. Concernant les journalistes, une fiche d’inscription est en ligne pour la demande d’accréditation. Les informations suivantes seront demandées lors de l’enrôlement en ligne : La confirmation d’hébergement, la validité du passeport, la prise en charge confirmée, les antécédents pénaux ainsi que la vérification des antécédents de risques sanitaires récents.

D'autres articles de la même catégorie | Interviews
Agenda
Voir +
© 2017 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés