Construction de la station de métro la plus profonde de Chine
0
 

Écouter
Construction de la station de métro la plus profonde de Chine

Construction de la station de métro la plus profonde de Chine

Xinhua | Lu 1112 fois | Publié

La municipalité de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, a débuté l'expansion d'une station de métro à plus de 94 mètres sous terre, l'équivalent de 31 étages, faisant de celle-ci la station la plus profonde du pays.

La station de Hongtudi, qui a ouvert il y a plusieurs années sur la Ligne 6, est située à 60 m sous terre et a été qualifiée de station la plus profonde de Chongqing. Les travaux d'approfondissement la relieront à la Ligne 10, une nouvelle ligne qui sera mise en service fin 2017.

Chongqing est qualifié de "ville de montagne" en Chine. En raison du terrain montagneux et pour éviter d'endommager les abris anti-aériens et les fondations des bâtiments, la station doit être construite à une profondeur importante.

Il faut aujourd'hui plus de trois minutes pour sortir de la plate-forme de la Ligne 6 en prenant l'ascenseur, et plus si l'on choisit de gravir les 354 marches.

Le nombre d'ascenseurs passera de 32 à 91 lorsqu'elle deviendra une station de transfert.

Depuis quelques années, Chongqing accélère la construction de son système de métro, alors que le nombre croissant de véhicules dans les rues a entraîné des embouteillages.

A l'instar de Chongqing, de nombreuses villes chinoises promeuvent le développement de systèmes de transport sur rails. Selon les données du Bureau d'Etat des statistiques, la Chine comptait 4.153 km de réseaux ferroviaires urbains en service fin 2016 dans 30 villes.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Bonoua: Les cours perturbés au lycée moderne

Dimbokro: Journée mondiale du diabète 100 personnes dépistées gratuitement

Plaidoyer pour la construction de bâtiments au profit des écoliers à Abobo N’Dotré

Campagne cacao 2018-2019 : Les opérateurs de la filière de Bouaflé appelés à la vigilance

Grand-Lahou: Les syndicats divisés sur l’arrêt de travail annoncé dans le secondaire