Le tabac tue plus de 7 millions de personnes par an (OMS)
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Yéo Adama Benoit (Actuel D.G Adjoint de la RTI), nommé Directeur Général de la Société Ivoirienne de Télédiffusion ce mercredi. – 17-01-2018
  • Le patronat ivoirien demande la suspension de l’annexe fiscale 2018 (Communiqué) – 17-01-2018
  • Investiture du nouveau président du Liberia Georges Weah prévu le 22 janvier en présence du Président Alassane Ouattara. – 17-01-2018
  • Le président ghanéen promet une vigilance accrue face à la menace terroriste – 17-01-2018
  • Guinée: un prédicateur saoudien assassiné (sécurité et source médicale) – 17-01-2018
Le tabac tue plus de 7 millions de personnes par an (OMS)

Le tabac tue plus de 7 millions de personnes par an (OMS)

AFP | Lu 1330 fois | Publié

La consommation de tabac tue plus de 7 millions de personnes chaque année dans le monde, a alerté mardi l'OMS, appelant à interdire sa promotion et à augmenter les taxes et les prix du tabac.

A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, l'OMS a publié un rapport évaluant le coût sanitaire et économique du tabac et, pour la première fois, son impact environnemental.

"Le tabac est une menace pour nous tous", a déclaré la directrice générale sortante de l'OMS, le Dr Margaret Chan, dans un communiqué.

Il "aggrave la pauvreté, bride la productivité économique, pousse les ménages à faire de mauvais choix alimentaires et pollue l'air intérieur", a-t-elle affirmé. 

Chaque année, plus de 7 millions de personnes meurent du tabagisme, contre quelque 4 millions au début du 21e siècle, selon les nouveaux chiffres de l'OMS.

Actuellement, le tabac, principale cause évitable des maladies non transmissibles, tue la moitié de ceux qui en consomment.

Le tabagisme touche principalement les personnes pauvres et constitue une cause importante de disparités en matière de santé entre riches et pauvres, selon l'OMS, qui indique que plus de 80% des décès surviendront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire d'ici à 2030.

Le tabagisme représente également un lourd fardeau économique pour la planète : chaque année, il coûte aux particuliers et aux gouvernements plus de 1.400 milliards de dollars (1.250 milliards d'euros) en dépenses de santé et en perte de productivité, soit 1,8 % du produit intérieur brut (PIB) mondial.

"S'ils prennent des mesures drastiques de lutte antitabac, les gouvernements peuvent préserver l'avenir de leurs pays en protégeant les consommateurs et les non-consommateurs de tabac contre ces produits mortels, en générant des recettes visant à financer les services de santé et les autres services sociaux, et en préservant leur environnement des ravages causés par le tabac", estime Mme Chan.

 

- 'Mesures fortes' -

 

D'après le rapport, le tabac abîme également l'environnement.

Les déchets du tabac représentent le type de déchet le plus répandu dans le monde, et "contiennent plus de 7.000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent l'environnement, y compris des substances cancérogènes".

Au total, près des deux-tiers des 15 milliards de cigarettes vendues chaque jour sont jetées dans l'environnement, soit 2 sur 3, selon l'OMS.

La culture du tabac est également partiellement responsable de la déforestation. Un arbre est perdu pour chaque 300 cigarettes, écrivent les experts.

Selon l'OMS, le tabac pourrait provoquer au cours du 21e siècle jusqu'à un milliard de morts dans le monde.

Pour venir à bout de ce fléau, l'agence spécialisée de l'ONU plaide pour des "mesures fortes", comme l'interdiction du marketing et de la publicité, le conditionnement neutre, l'interdiction dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail et l'augmentation des taxes et prix du tabac.

Comme l'explique le Dr Oleg Chestnov, sous-directeur général de l'OMS, "l'une des mesures de lutte antitabac les moins utilisées, mais néanmoins les plus efficaces, pour aider les pays à répondre à leurs besoins en matière de développement consiste à accroître le prix du tabac et les taxes sur ces produits".

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également