Koweït: 10 ans de prison pour une Philippine qui avait rejoint l'EI
0
 

Koweït: 10 ans de prison pour une Philippine qui avait rejoint l'EI

AFP | Lu 179 fois | Publié

Un tribunal koweïtien a condamné lundi à 10 ans de prison une ressortissante des Philippines, reconnue coupable d'avoir rejoint le groupe jihadiste Etat islamique (EI) et d'avoir projeté des attentats dans l'émirat du Golfe. La femme, âgée de 32 ans, sera expulsée du Koweït une fois qu'elle aura purgé sa peine, toujours selon le jugement.

La Philippine avait été arrêtée en août, deux mois après son arrivée dans le riche émirat pétrolier pour y travailler comme employée de maison.

Le ministère de l'Intérieur avait alors indiqué qu'elle avait avoué être membre de l'EI et préparer des attentats au Koweït.

Elle avait ensuite déclaré lors de son interrogatoire que son mari était un combattant dans les rangs de l'EI en Libye et qu'il lui avait demandé de quitter son pays pour venir travailler comme employée de maison au Koweït, selon le ministère.

La justice koweïtienne a condamné à diverses peines de prison plusieurs membres, sympathisants ou financiers du groupe jihadiste.

En octobre, la police koweïtienne avait arrêté un conducteur égyptien soupçonné d'appartenir à l'EI après avoir essayé d'écraser avec un camion-poubelle un véhicule transportant cinq Américains.

Les autorités ont annoncé en juillet avoir démantelé trois cellules de l'EI qui préparaient des attaques, dont un attentat suicide contre une mosquée chiite et un autre contre une cible du ministère de l'Intérieur.

En juin 2015, un kamikaze lié à l'EI avait tué 26 personnes en se faisant exploser dans une mosquée de la minorité chiite du Koweït, la pire attaque dans l'histoire de ce petit Etat du Golfe.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

RDC: 5 civils tués à Beni par de présumés rebelles ADF

Madagascar: un mort et 17 blessés dans la répression d'une manifestation interdite

Syrie: Macron et Sissi veulent une solution politique (présidence française)

Gaza: la mort d'un adolescent palestinien provoque une vague de condamnations

Syrie: la mission de l'OIAC s'est rendue sur les lieux de l'attaque chimique présumée à Douma ...