Côte d’Ivoire: Près de 10 millions de personnes connectées à Internet, 3 millions à Facebook et 300.000 à Twitter (Officiel)
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Au moins 6.700 Rohingyas tués en Birmanie par les militaires, selon Médecins sans frontières (AFP). – 14-12-2017
  • Kenya: HRW dénonce des viols, notamment par la police, pendant les violences électorales – 14-12-2017
  • Un sommet à Paris ce mercredi pour accélérer la mise en oeuvre de la nouvelle force conjointe G5 Sahel. – 13-12-2017
  • Ecobank Côte d’Ivoire (Groupe Ecobank), désormais cotée à la Bourse régionale de la zone UEMOA (BRVM) – 13-12-2017
  • Santé : Fermeture pour travaux de réhabilitation du Service des Urgences du CHU de Yopougon (Abidjan) du 14 au 23 décembre 2017 (Direction). – 13-12-2017
Côte d’Ivoire: Près de 10 millions de personnes connectées à Internet, 3 millions à Facebook et 300.000 à Twitter (Officiel)

Côte d’Ivoire: Près de 10 millions de personnes connectées à Internet, 3 millions à Facebook et 300.000 à Twitter (Officiel)

AIP | Lu 158 fois | Publié Vendredi 29 SEPTEMBRE 2017

« Nous avons à peu près 10 millions de nos populations connectées à Internet, plus de 3 millions de facebookeurs en Côte d’Ivoire et nous avons 300.000 personnes à Twitter », a dit M. Bruno Koné, également porte-parole du gouvernement.

Le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la poste s’exprimait à l’ouverture de la 5ème réunion du Conseil exécutif de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (Faapa) qui se déroule à Abidjan du 28 au 29 septembre 2017.

C’est la première réunion de l’organisation en dehors de son siège basé au Maroc. Cette édition a pour thème : « Les agences de presse face aux réseaux sociaux : défis et appropriation ».

Le gouvernement ivoirien est dans une logique d’ouverture concernant la liberté d’expression. Toutefois, les posts ou messages sur les réseaux sociaux doivent être « utiles à la construction » du pays, a estimé M. Bruno Koné.

Il a invité les journalistes à afficher « plus de rigueur et de professionnalisme » dans le traitement de l’information, gage selon lui d’un traitement juste et fiable de l’infirmation portée sur les réseaux sociaux.

L’ex-directeur de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), Samba Koné, qui a animé une conférence inaugurale sur le thème, a appelé les professionnels des médias à « certifier » les informations ou rumeurs issues des réseaux sociaux avant leur diffusion.

Pour lui, les messages sur les réseaux sociaux sont une « alerte » qui permet aux journalistes de mieux informer les populations sur les événements ou les faits rapportés par ces individus sur leurs pages Facebook ou Twitter, après recoupement.

La Faapa, créée en octobre 2014 à Casablanca, est une plateforme d’échanges d’expériences et de renforcement des capacités managériales des professionnels des médias. Elle a pour président le Marocain Khalil Hachimi Idrissi.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également