Boko Haram enlève un homme d’affaires à l’Extrême-Nord du Cameroun
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Yéo Adama Benoit (Actuel D.G Adjoint de la RTI), nommé Directeur Général de la Société Ivoirienne de Télédiffusion ce mercredi. – 17-01-2018
  • Le patronat ivoirien demande la suspension de l’annexe fiscale 2018 (Communiqué) – 17-01-2018
  • Investiture du nouveau président du Liberia Georges Weah prévu le 22 janvier en présence du Président Alassane Ouattara. – 17-01-2018
  • Le président ghanéen promet une vigilance accrue face à la menace terroriste – 17-01-2018
  • Guinée: un prédicateur saoudien assassiné (sécurité et source médicale) – 17-01-2018
Boko Haram enlève un homme d’affaires à l’Extrême-Nord du Cameroun

Boko Haram enlève un homme d’affaires à l’Extrême-Nord du Cameroun

APA | Lu 918 fois | Publié

L’homme d’affaires camerounais Alhadji Moussa, ainsi que plusieurs membres de sa famille, ont été enlevés mercredi matin dans la localité de Karenan (Extrême-Nord) et conduits dans une destination inconnue par de présumés membres de la secte islamiste Boko Haram, a appris APA de source sécuritaire.

Les assaillants, manifestement venus du Nigeria voisin, arborant des tenues de la Force multinationale mixte (FMM) de l’Union africaine et selon des témoins oculaires, sont arrivés au domicile de ce grand commerçant à bord de deux véhicules tout-terrain peints aux couleurs de l’armée camerounaise.

Comme dans un scénario bien réglé, leur assaut n’a duré que quelques minutes avant que les terroristes ne fondent dans la nature.

Aucune revendication des ravisseurs n’avait été enregistrée jusqu’en fin de journée, en même temps qu’une battue était organisée par l’armée pour retrouver les otages, dont le nombre n’a pas été précisé.

A travers des attentats-suicide et autres mines antipersonnel, Boko Haram, note-t-on, a redoublé de vigueur dans l’Extrême-Nord camerounais depuis un mois, après une accalmie observée pendant le premier trimestre de l’année pendant laquelle le mouvement jihadiste était, selon les autorités, «moribond» et «en voie d’éradication».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également