Un an que Marie-Louise Asseu a quitté les planches.
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • JO-2018: les Corées du Nord et du Sud aligneront une équipe commune en hockey sur glace dames (CIO) – 20-01-2018
  • Le Gouvernement ivoirien confie l'élaboration d'un projet de code de la Construction et de l’Habitat au Cabinet d'avocats français Gide. – 19-01-2018
  • Lait infantile contaminé : la Côte d’Ivoire suspend l’importation et la commercialisation des produits du groupe Lactalis – 19-01-2018
  • Henri Konan Bédié visite ce vendredi le chantier du Centre International d'Hémodialyse de la "Fondation Servir" – 19-01-2018
  • Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, exprime ses regrets au groupe africain après les propos de Trump – 19-01-2018
Un an que Marie-Louise Asseu a quitté les planches.

Un an que Marie-Louise Asseu a quitté les planches.

RTI Info / Frédéric Goré Bi | Lu 1040 fois | Publié

Son charme et son talent ont illuminé l’art ivoirien depuis le début des années 80. Après ses débuts avec la troupe de théâtre « Le soleil de Cocody », de Diallo Ticouaï Vincent, elle a entamé une longue et prolifique carrière, au cinéma comme au théâtre qui a connu une fin brutale, le 07 décembre 2016. Actrice du monde culturel ivoirien, Cho Françoise Kouassi plus connue sous le pseudonyme de Marie-Louise Asseu est décédée à 50 ans. Un an après sa disparition, flash-back sur la carrière de cette artiste qui s’est battue pour apporter sa touche au monde de la culture.

"La dame de fer", cette expression désigne exactement ce que « Malou » aura été pour le public ivoirien, voire africain. Pour l’honorer le ministère ivoirien de la Culture et de la Francophonie a baptisé l’année culturelle 2017, du nom de cette promotrice de la culture "Attié", peuple auquel elle appartient et disposant d’un riche patrimoine culturel.

Révélée au public par le dramaturge Ticouaï Vincent après un passage au théâtre national de Côte d’Ivoire, Marie Louise Asseu va tenir en haleine les téléspectateurs de la première chaîne publique de télévision ivoirienne, au travers du téléfilm satirique ‘’Faut Pas Fâcher’’. Une aventure qu’elle a entamée 1995.

De 2003 à 2005, elle sera une l’une des protagonistes de la série télévisée à succès ‘’Ma Famille’’. Elle donnera la réplique à des acteurs comme Michel Gohou, Michel Bohiri, Akissi Delta et Nastou Traoré.

En 2008, elle franchit un pas plus dans sa carrière en passant derrière la caméra en réalisant son premier film dénommé "Un homme pour deux sœurs".  La trame de ce film, dont l’avant-première a été projetée en février 2008, se résume en l’histoire d’une femme qui commet l’erreur d’envoyer sa sœur habiter chez elle. Son mari en tombera malheureusement amoureux et ira jusqu’à chasser l'épouse.

Si sur ce premier coup d’essai, elle essuie les critiques des professionnels du 7e art sur le jeu de scène des acteurs et la qualité des images, Marie Asseu aura eu le mérite de s’essayer à la réalisation, un domaine largement dominé par les hommes sous les tropiques.

Mais, loin de baisser les bras, elle récidive quelques années plus tard en sortant « L’histoire des copines ». Un film dans lequel, elle est à la fois  actrice et réalisatrice.

Boulimique du travail à souhait, Marie-Louise Asseu toujours à la recherche de l’excellence va s’essayer à télé comme chroniqueuse sur la production ‘’Essentiellement femme’’, animée par Christelle Melèdje.

Marie-Louise Asseu a également été promotrice du très éphémère concours ‘’Miss Tous Niveaux’’. Un concours de beauté qui a voulu casser les codes et les règles des autres concours miss arrimés aux standards internationaux. En donnant la possibilité aux filles n’ayant pas eu la chance d’aller à l’école, de rivaliser en beauté et grâce. 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également