Le Sénégal veut faire décoller son économie avec un nouvel aéroport
0
 

Écouter
Le Sénégal veut faire décoller son économie avec un nouvel aéroport

Le Sénégal veut faire décoller son économie avec un nouvel aéroport

AFP | Lu 1509 fois | Publié

Le Sénégal inaugure jeudi un nouvel aéroport international, un projet d'infrastructure ultramoderne porté depuis dix ans par deux présidents successifs, dont le pays souhaite faire une plaque tournante en Afrique et un moteur de son développement économique.

Situé à Diass, à 47 km au sud-est de Dakar, l'aéroport international Blaise Diagne (AIBD), du nom du premier député africain élu au Parlement français (1872-1934), remplace dès jeudi l'aéroport international Léopold-Sédar-Senghor (AILSS), en proche banlieue de la capitale.

L'AILSS, baptisé en hommage au père de l'indépendance et premier président sénégalais, principal aérodrome du pays depuis plus de 70 ans dont les vols passent au-dessus de quartiers très peuplés, sera reconverti en aéroport militaire à partir de vendredi.

Malgré d'ultimes incertitudes concernant notamment l'accueil des compagnies aériennes, l'AIBD sera inauguré à 12H00 GMT par le président Macky Sall, 10 ans après la pose de la première pierre par son prédécesseur Abdoulaye Wade, avec un important retard sur le plan initial.

Ces derniers jours, les compagnies aériennes, qui n'ont pu effectuer les contrôles des indispensables cuves à kérosène qu'en début de semaine, ont fini par informer leurs passagers voyageant à partir du 7 décembre du changement d'aéroport.

"Cet aéroport sera déterminant pour la promotion de la destination Sénégal" et aura des "effets d'entraînement sur les autres secteurs de l'économie", en particulier grâce à la proximité du projet de ville nouvelle de Diamnadio, à une dizaine de kilomètres, a affirmé mardi devant l'Assemblée nationale le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Le pays veut se doter ainsi d'une "plaque tournante et un point préférentiel d'escale technique en Afrique, pour les trafics aériens d'Afrique, d'Europe et des Amériques", selon un communiqué du gouvernement.

La position géographique du Sénégal, "équidistante de l'Europe occidentale, de l'Amérique du Nord, de l'Amérique du Sud et de toute l'Afrique australe lui offre un très grand avantage comparatif dans le courant des échanges internationaux et en fait un hub naturel", souligne le gouvernement.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Taïwan: 18 morts dans l'accident de train, selon un bilan révisé à la baisse

RDC: la résidence du porte-parole de la majorité cible de "tirs nourris"

RDC : échange des tirs entre Casques bleus et présumés rebelles à Beni

Tchad: mort de deux des six rhinocéros noirs réintroduits en mai

Nigeria : deux morts dans des attaques de villages dans le nord-est